jeudi 18 septembre 2008

QU'EST-CE QU'UN JOURNALISTE?

"Jadis, dit-on, le journalisme, c'était un cours magistral. Un monologue. Internet en a fait un séminaire, une conversation. "La formule, bien tournée, illustre deux conceptions du journalisme. Dans l'une, élitiste, convenons-un, le journaliste, celui qui sait, sélectionne chaque jour les faits et les événements que le public doit selon lui connaître. Dans l'autre, tributaire de l'évolution de l'internet et de l'interactivité, le journaliste perd son magister et doit dialoguer avec un public dont les médias sollicitent sans cesse les avis et opinions, d'un intérêt pour le moins variable.

Bien plus, les citoyens, les jeunes en particulier, sont de plus en plus nombreux à proposer et échanger sur Internet leur propre contenu d'information ou celui qu'ils ont bricolé à partir de produits existants. Ce journalisme-citoyen annonce, selon ses promoteurs, un monde où une armée d'internautes, An Army of Davids, selon le titre d'un livre publié aux USA, contribueront à la chute des Goliaths, les "gros" gouvernements et les grandes entreprises, et de leur porte-voix dans les grands médias. D'autres au contraire se désolent du poids croissant de cette "démocratie de l'information" et regrettent le temps où le journaliste servait encore de référence. "En vérité, écrit le journaliste et professeur français Jacques Julliard, le crétinisme démocratique n'a pas de limite."

En 1978, Jacques Godbout et moi avons décrit dans un documentaire intitulé Derrière l'image le passage du journalisme de l'écrit à l'audiovisuel, le passage du magister et de l'autorité morale du journal au téléjournal. Trente ans plus tard alors que tant la presse écrite que les informations télévisées subissent l'assaut de l'internet, nous amorçons le tournage d'un autre documentaire consacré à la trans-formation du journalisme. Où est passé le 4ième pouvoir? Qu'est-ce qui se cache Derrière la toile?

Ce site est à l'enseigne de l'interactivité omniprésente. Je vous propose, au delà des questions, importantes mais largement discutées, de réorganisation des rédactions et de financement des médias, un dialogue sur l'avenir même du journalisme et des journalistes? Qu'est-ce qu'un journaliste quand chacun, ou presque, croit pouvoir faire son propre journalisme?


Vos réflexions alimenteront la nôtre.

5 commentaires:

Pat White a dit…

Au plaisir de vous lire Florian.


Patrick White

FOX a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippe a dit…

Ann Cooper sur le site de la Columbia Journalism Review croit que la question est plutôt "Qu'est-ce que le journalisme?" Et la réponse, qui n'est pas si simple vous vous en doutez, repose, en partie en tout cas, sur la notion de "crédibilité". Une lecture des plus intéressante.
http://www.cjr.org/essay/the_bigger_tent_1.php?page=all

Merci d'avoir initié cette discussion sur la profession de journaliste. En espérant qu'elle soit fructueuse.

Philippe Marcoux

FOX a dit…

Le journaliste est celui qui rapporte et vérifie les faits qui lui sont présentés et qui cherche à obtenir des réactions aux informations reçues afin que le public puisse se faire une opinion.
Ça c'est une définition de ce qui se donne dans les cours universitaires. Sur le terrain... c'est autre chose... un peu plus même. Il y a la cueillette d'informations pour diffusion immédiate et il y a la cueillette d'informations qui va servir à faire se compromettre un acteur politique, social ou économique à un moment donné dans le temps. Quant un journaliste "sait" vraiment, possède toute l'information sur un sujet donné, il peut influencer, le lecteur, l'auditeurn ou le téléspectateur.

Bruno Boutot a dit…

Florian!
Quelle bonne nouvelle de te retrouver sur le Web! Et quelle bonne idée de faire un nouveau documentaire avec Jacques Godbout!

Ta question très actuelle est explorée sur le Web sous divers angles et nul mieux que toi pouvait ouvrir un débat sur le sujet au Québec.

C'est avec grand plaisir que je vais participer à cette conversation dans ton salon. :-)

Pour aujourd'hui, je proposerai que la définition du journalisme professionnel, en fait, ne change pas: "Recueillir des informations auprès de sources et les présenter à un public".

Ce que le Web change profondément c'est "recueillir", "informations", "sources", "présenter" et "public".

:-)